Mon opération a eu lieu le mercredi 16 février 2017 vers 8h à la Clinique Sainte-Marthe à Dijon (21). Comme m’a expliqué le chirurgien, à la sortie du bloc opératoire, j’ai été transférée en soins intensifs jusqu’au jeudi fin de matinée. Aucune visite n’était autorisée avant l’après-midi . C’était long aussi bien pour mon épouse que pour moi, surtout que ça c’est pas très bien passée car avec l’anesthésie ma vessie s’est bloquée et j’ai dû me faire sonder vers le matin en ayant souffert toute la nuit.. D’ailleurs, du faite d’avoir attendu toute la nuit pour être sondée, j’ai eu des problèmes de vessie pendant plus d’un an !!!

Le vendredi matin, j’ai eu l’autorisation de me faire transférer à la Clinique du Chalonnais à Châtenois le Royal (71) pour un programme de réadaptation alimentaire. On ne nous demande pas notre avis, mais je n’ai pas compris pourquoi on dois payer ce dit transfert !!

A l’arrivée à la clinique, j’ai eu droit à un super accueil, l’équipe soignante vraiment à l’écoute au moindre appel. Dans la même journée, j’ai vu le médecin traitant, le professeur d’APA (sport), la diététicienne et les infirmières qui m’ont données le planning des activités pour les 3 semaines. Le premier week-end nous n’avons pas d’autorisation de sortie mais par contre nos familles et amis peuvent venir sans problème. Et les deux autres, nous pouvons rentrer chez nous mais à notre charge… autant dire que ceux qui habitent loin restaient et même sans voir leurs familles.

Je passe le fait de mes activités à la clinique car je l’ai déjà expliquée dans mes articles précédent. Je veux aller directement à mon retour à la maison.

Tant que l’on est entouré médicalement, on n’a aucun soucis par contre à la maison c’était autre chose… Je n’ai jamais été aussi malade à cause de 2 grains de riz !!! J’ai vomis l’équivalent de 2 kg de glaire. La panique est montée, j’en ai même mis ma femme à la porte car elle est phobique de vomir… J’ai dû appeler la clinique pour savoir le pourquoi du comment. C’est tout simplement le fait de ne pas avoir assez bu pendant les 3 semaines à la clinique et du coup l’estomac n’a pas été nettoyé de ces glaires dû à l’inflammation à la suite de l’opération.

Pendant 2 mois, j’ai vraiment eu du mal à manger soit l’équivalent de 1 voir 2 cuillères à café, je n’arrivait même plus à cuisiner donc on avait décidé avec mon épouse d’acheter au vu de la perte énorme de nourriture des plats individuels chez Thiriet pour moins de 2 euros…

J’ai repris le travail quasiment 2 mois après l’opération sur ordre du Médecin Conseil de la sécurité sociale qui à juger qu’avec 6 de tension et au vu de ce qu’il voyait sur son ordinateur concernant les maladies bariatriques j’aurais dû reprendre un mois avant… Il m’a même refusé le mi-temps thérapeutique demandé par la Médecine du Travail plus de 2 mois après soit impossible de faire appel !!! ça a été très dur aussi bien physiquement que moralement.

Pendant tout ce temps, on m’a fait comprendre que je saoulais tout le monde avec mon bypass, j’en parlais tout le temps… J’avoue que je me suis pas rendu compte de ça et je m’en excuse. Je n’étais pas bien et les gens qui me voyait me demandais des nouvelles sauf qu’une fois lancé dans la discussion et vu que l’on me demandais des nouvelles eh ben j’y répondais…

Depuis le mois de janvier 2017, alors que je mangeais et buvais bien, de nouveaux symptômes apparaissent (mal à l’estomac, du mal à boire toutes boissons chaude ou froide, à manger..). Plusieurs fois je suis allées voir mon médecin traitant et rien de spécial qui me disait je devais prendre du spasfon et du doliprane. Aucun examen complémentaire genre simplement une échographie ou radio de l’estomac. Ce qui devait arriver est arrivé malheureusement, en pleine nuit, grosse douleur à l’estomac, j’étais pliées en deux, j’ai pris différents anti-douleur et rien n’y faisait !!

Je suis allée quand même au travail lol Mais à mon retour de service, car je suis conductrice de car, il m’était quasiment impossible de sortir de mon véhicule et d’aller jusqu’au bureau de ma responsable. Là, grosse panique de leur part, soit j’appelais mon épouse pour venir me chercher soit ils appelaient les pompiers… car j’étais grise !!! et impossible de me mettre droite et surtout debout…

About marylinebypass

Je m'appelle Maryline, j'ai 41 ans et je me suis fais opérée d'un bypass en février 2016.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :